ACTUALITÉS

Région bruxelloise
"L’élargissement du Ring va à l'encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures"
Le mercredi 6 novembre 2019

Depuis plus de 6 ans, la Région bruxelloise a entamé des négociations avec la Région flamande concernant divers projets. Projets ayant pour but d’accroître l’efficacité de la mobilité, tel que le ring, les trams interrégionaux, les parkings de dissuasions, le ring vélo,.. etc. Durant la précédente législature, les négociations se sont corsées et ont révélées de nombreux points de blocages. La Flandre a refusé, par exemple, la création d’un parking de transit sur son territoire. N’oublions pas que les extensions trams Brabantnet ne se feront pas et enfin, la question de l’élargissement du ring coince.

L’élargissement du ring équivaut à étouffer les Bruxellois

Jonathan de Patoul, député bruxellois, a souhaité interpeller la ministre de la mobilité sur ce dernier sujet : « la Flandre souhaiterait décongestionner rapidement le ring en l’élargissant. Pour DéFI, un élargissement du ring équivaut à étouffer les Bruxellois et à faire de Bruxelles un aspirateur à voitures. De plus, le Gouvernement Bruxellois a adopté en 2018 une position commune s’opposant à un quelconque élargissement du Ring. Cependant, en restant ouvert à d’éventuels aménagements dans une perspective d’optimisation. Cette position commune affirme également que ce débat doit être discuté dans un cadre global de négociation sur la mobilité. Ces négociations ne doivent pas aborder la question du ring comme unique piste de réflexion pour une mobilité optimale. En effet, ce serait nier l’étendue des moyens de transports intermédiaires qui nécessitent de réelles réflexions. Dans ce sens, le gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale propose des réflexions interrégionales sur l’ensemble des moyens pouvant améliorer la mobilité. Et ce, dans et autour de Bruxelles, sur et autour du Ring. »

Inconcevable, absurde et contre-productif

Alors que la nouvelle majorité flamande prévoit la création d’une quatrième bande pour le Ring de Bruxelles, notre député bruxellois grince des dents : « je suis certain de ne pas avoir été le seul Bruxellois à le faire. En effet, à l’heure où nous ne cessons d’invoquer le combat contre le réchauffement climatique. A l’heure où le gouvernement bruxellois nous propose un projet de mobilité. Projet ayant pour objectif principal la réduction de l’utilisation de la voiture, l’accroissement de l’utilisation des transports en commun, l’amélioration de la qualité de l’air et du confort de vie des Bruxellois. A l’heure où nous discutons de mesures concrètes telles que la mise en place d’une taxe kilométrique intelligente… Il est, pour le groupe DéFI, inconcevable, absurde et complètement contre-productif de persister dans le sens d’un élargissement du ring. »

D’autres solutions de mobilité

Pour DéFI, un élargissement du Ring va à l’encontre de la logique et de ce qu’il faudrait mettre en place pour avoir une ville agréable à vivre. Pour Jonathan de Patoul, « la Flandre impose ce projet comme un dictat. Elle s’assied complètement sur le droit et le respect des Bruxellois. Ce qu’il faut, pour une meilleure mobilité, c’est améliorer l’offre des transports en commun, investir dans le RER et créer de nouveaux parkings de dissuasion aux entrées de Bruxelles. »

Dans la même rubrique
« Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens »
Région bruxelloise "Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens"
Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Présidence de DéFI Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Antoinette Spaak : « Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste »
Grand entretien Antoinette Spaak : "Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste"
Myriam Vanderzippe : « il faut développer la mobilité douce dans le nord de Jette »
Communales, un an après : Jette Myriam Vanderzippe : "il faut développer la mobilité douce dans le Nord de Jette"
Un nouveau code bruxellois du bien-être animal, une priorité pour Bernard Clerfayt !
Journée mondiale des animaux Un nouveau code bruxellois du bien-être animal, une priorité pour Bernard Clerfayt !
DéFI s’engage à tous les niveaux de pouvoir en faveur du bien-être animal
journée mondiale des animaux DéFI s’engage à tous les niveaux de pouvoir en faveur du bien-être animal